Afficher le menu   
   Cacher le menu   
90
+3
C'est terminé à Wroclaw ! Une République Tchèque aux deux visages assure l'essentiel et remporte son premier succès de l'Euro qui la relance complètement dans la course à la qualification. Auteur d'une entame tonitruante, la Reprezentace a complètement déjoué par la suite et s'est fait peur en voyant les Grecs revenir sur ses talons en deuxième période. A l'expérience, les protégés de Michal Bilek ont malgré tout assuré l'essentiel et peuvent toujours rêver de quarts. Pour les Hellènes, en revanche, la tâche devient de plus en plus compliquée...
90
+2
Les Hellènes continuent d'insister mais le rideau défensif tchèque tient bon, ne laissant pas Gekas et ses coéquipiers s'approcher de la cage de Cech.
90
Il y aura trois minutes de temps additionnel.
90
Rajtoral prend la place de Kolar côté tchèque.
89
Les Tchèques défendent désormais à onze dans leur moitié de terrain, soucieux de préserver le succès qui se dessine et les relance totalement dans la course aux quarts de finale.
88
La Reprezentace minimise les prises de risques sur le plan offensif et tente de conserver au mieux le ballon, à l'image de Plasil qui obtient un corner permettant à sa sélection de souffler.
86
Les protégés de Fernando Santos jettent leurs dernières forces dans la bataille mais la défense tchèque fait le dos rond, se montrant notamment efficace dans le secteur aérien.
84
Karagounis se charge du coup de pied arrêté, frappé de manière rentrante, mais la défense tchèque se dégage en trois temps.
83
Jiracek déséquilibre Karagounis sur la gauche et offre un bon coup franc à la Grèce.
83
Les Grecs continuent de pousser et de muscler les duels mais manquent encore et toujours de précision dans le dernier geste pour forcer une nouvelle fois le verrou tchèque.
81
Après un bon relais côté gauche, Pilar, qui a quelque peu disparu, comme son équipe, en deuxième période, place une accélération terrible sur son aile mais pousse malheureusement trop loin son ballon qui finit sa course en sortie de but.
79
Les Tchèques ont totalement changé leur fusil d'épaule, eux qui recherchent désormais systématiquement Pekhart à la pointe de l'attaque par l'intermédiaire de longs ballons. Les dix dernières minutes s'annoncent suffocantes pour Michel Bilek et son staff.
77
Il reste désormais un quart d'heure aux Grecs pour espérer revenir au tableau d'affichage, une tâche apparaissant dans leurs cordes au regard de la domination qu'ils apposent actuellement sur la rencontre.
75
Samaras, excellent dans les prises de balle et le travail de conservation, obtient un nouveau coup franc intéressant.
73
Le contraste est saisissant entre les deux périodes. Les Grecs campent dans la moitié de terrain de Tchèques qui déjouent complètement, perdant les ballons bien trop rapidement et se mettant eux-mêmes en danger en raison de ce déchet technique récurrent.
71
Troisième et dernier changement côté grec, Mitroglou venant de prendre la place de Fortounis sur le terrain.
69
Les Grecs intensifient leur pression et obtiennent leur premier corner de la partie. Celui-ci ne donne rien mais le danger reste dans la moitié de terrain tchèque.
68
Après avoir temporisé dans l'axe, Karagounis décale Maniatis sur sa droite mais la frappe du milieu de terrain hellène passe largement à droite des buts défendus par Cech.
67
Pilar, après un bon débordement côté gauche, parvient à redresser le ballon et centrer au second poteau mais aucun de ses coéquipiers n'est à la réception.
65
Kolar, auteur d'une intervention illégale sur Fortounis, est à son tour averti.
65
Kolar, à trente mètres, opte pour la solution individuelle et la frappe mais n'attrape pas le cadre de Sofakis.
64
Baros, très discret ce mardi, cède sans surprise sa place à Peckhart.
63
Les Tchèques semblent avoir perdu le fil sur le plan collectif. Eux qui se montraient si inspirés dans la diligence de leurs offensives en première période peinent désormais à enchaîner plus de trois passes consécutives...
61
Sur un coup franc frappé par Karagounis depuis la droite, Cech se rassure en effectuant une bonne sortie aux poings.
60
Le momentum a indéniablement changé de camp, les Tchèques, si sereins lors de la première période, faisant désormais preuve de fébrilité face à un adversaire totalement revigoré par la réduction de l'écart.
58
La réorganisation tactique opérée par Fernando Santos à la mi-temps est actuellement en train de porter ses fruits, Samaras se montrant plus à l'aise sur l'aile gauche pendant que Gekas pèse par sa science du positionnement et ses appels dans l'axe.
57
Auteur d'un vilain tacle sur Limbersky, Salpingidis écope à son tour d'un avertissement.
56
Auteur d'une intervention en retard sur Baros, Papadopoulos est logiquement averti.
55
Déjà en sérieuse difficulté face à la Russie, Cech vient de nouveau de flancher au mauvais moment, relançant totalement la Grèce dans la partie par son énorme erreur.
53
BUT de Gekas pour Grèce! Les Hellènes sont de retour aux affaires ! Sur un centre anodin venu de la gauche, Cech se manque complètement dans son intervention. A l'affût au point de penalty, Gekas profite de l'offrande pour pousser le ballon au fond des filets du pied gauche !
53
La sortie prématurée de Rosicky semble être préjudiciable aux Tchèques qui éprouvent dorénavant plus de difficultés à conserver le ballon sur le plan offensif.
51
Les Hellènes sont revenus avec de bien meilleures intentions sur le terrain et mettent le pied sur le ballon face à des Tchèques visiblement déterminés à s'appliquer désormais sur la défense de leur avantage.
49
Papadopoulos manque une relance alors qu'il n'était pas sous pression. Les Grecs vont devoir s'appliquer dans les transmissions s'ils veulent être en mesure de s'installer durablement dans le camp adverse et mettre la pression sur la surface de Cech.
48
Les esprits s'échauffent quelque peu entre Jiracek et Holebas. Le défenseur grec est l'auteur d'un mauvais geste d'humeur et perd un coup franc qui lui revenait à l'origine.
46
Du côté grec, Fernando Santos a opté pour un choix offensif en lançant Gekas dans la bataille à la place de Fotakis.
46
Rosicky, visiblement touché, a cédé sa place à Kolar côté tchèque.
46
C'est repart à Wroclaw !
45
+1
C'est la mi-temps ! Profitez en pour gagner 200€ de bonus !
45
+1
C'est la mi-temps à Wroclaw ! A la faveur d'une entame éclair et d'un premier acte globalement maîtrisé, la République Tchèque regagne les vestiaires avec un avantage logique de deux buts au tableau d'affichage. Les Grecs, longtemps timorés sur le plan offensif, ont toutefois démontré qu'ils avaient des arguments pour mettre en danger leurs adversaires dans les dernières minutes, laissant augurer d'une seconde période qui pourrait se révéler plus équilibrée...
45
Il y aura une minute de temps additionnel.
44
Les Hellènes apparaissent quelque peu revigorés par leur première occasion et injectent plus de rythme dans les dernières minutes de ce premier acte.
42
Les Tchèques répliquent par l'intermédiaire de Jiracek. Le premier buteur de la partie, bien servi par Plasil à l'angle droit de la surface, prend sa chance en angle fermé mais voit le cadre de Sifakis se dérober.
41
Les Grecs sont tout près de revenir sur leur première opportunité ! Sur un centre rentrant venu de la droite, Fotakis s'élève plus haut que la défense tchèque pour claquer une tête qui prend Cech à défaut. Une position de hors-jeu, bien réelle, annule toutefois la réalisation de l'attaquant du PAOK Salonique.
40
Symbole de l'apathie des Grecs en attaque, ceux-ci n'ont toujours pas tenté leur chance au but au cours des 40 premières minutes de jeu...
39
Seul bémol côté tchèque, la copie délivrée par Baros durant ce premier acte, l'ancien Lyonnais ne se montrant guère inspiré dans ses prises de balle et orientations de jeu.
38
Les Tchèques quadrillent parfaitement le terrain, se montrant appliqués dans le replacement défensif, tout en faisant jouer leur supériorité technique pour contrôler les débats. Tout se passe à merveille ce mardi pour les protégés de Michal Bilek !
36
Jiracek écope d'un carton jaune logique pour une semelle sur Maniatis.
34
Torosidis est à son tour averti par M. Lannoy pour une faute sur l'intenable Pilar.
34
Holebas se lance dans un rush solitaire sur l'aile gauche mais bute finalement sur Gebre Selassie, auteur d'une prestation remarquée tant sur le plan défensif qu'offensif depuis le coup d'envoi.
32
Maniatis tente de lancer Salpingidis par-dessus la défense mais le héros du premier match est signalé en position de hors-jeu, le troisième côté grec.
31
Sur une longue ouverture dans la profondeur côté grec, Cech a anticipé et, hors de sa surface, il réalise un magnifique amorti de la poitrine avant de relancer au pied, pour le plus grand plaisir des supporters de la Reprezentace.
29
Les Tchèques continuent à aller de l'avant. Servi entre les lignes par Pilar, Rosicky s'avance aux 25 mètres avant de déclencher une frappe vicieuse avec rebond. Sifakis se détend sur sa droite pour claquer le cuir en corner. Ce dernier ne donne rien, Samaras dégageant de la tête au premier poteau.
28
Holebas frappe le coup franc de façon puissante et rentrante dans la surface mais Cech s'impose des deux poings.
27
Rosicky est le premier joueur de la partie averti pour un pied haut sur le capitaine grec, Karagounis.
25
Les Grecs affichent leur volonté d'évoluer plus haut sur le terrain mais ils ne parviennent pas à enchaîner les séquences de conservation de balle, faisant preuve de fébrilité sur le plan technique et n'ayant dès lors aucune chance de mettre hors de position une arrière-garde tchèque disciplinée et en confiance.
23
Chalkias ne peut plus poursuivre et est contraint de céder sa place à Sifakis, le portier de l'Aris Salonique.
21
Les affaires ne s'arrangent pas pour la Grèce. Chalkias semble touché à la jambe et le jeu est interrompu.
19
Après un bon travail d'approche, Pilar est trouvé et percute. Légèrement sur la gauche, à vingt mètres, le dynamiteur tchèque prend sa chance du pied droit mais sa frappe écrasée passe à côté du montant de Chalkias.
18
Les Hellènes manquent résolument d'imagination dans le secteur de la construction, sautant régulièrement le milieu en abusant de longs ballons à destination de Samaras, bien esseulé en pointe...
16
Rosicky se charge du coup de pied de coin mais Chalkias, en délicatesse depuis le début de la partie, s'impose enfin dans ses six mètres.
16
Pilar, dans tous les bons coups, prend la poudre d'escampette côté gauche après une somptueuse ouverture de Plasil et obtient un corner au duel avec Torosidis.
14
Nouveau coup franc frappé par Karagounis au cœur de la zone de vérité mais la défense tchèque, vigilante, peut se donner de l'air sans souci.
13
Après leur entame tonitruante, les Tchèques sont logiquement en train de baisser le pied, s'appliquant à conserver le ballon dès la récupération tout en tentant de faire sortir le bloc grec dans l'optique de placer des banderilles en contre.
11
Les Grecs tentent de réagir par l'intermédiaire d'un coup franc botté par Karagounis dans la boîte mais Cech impose sa grande taille et se montre souverain dans les airs, rassurant sa défense sur cette première intervention.
10
La Grèce, qui a été contrainte de procéder à un remaniement au niveau de son arrière-garde en raison des absences d'A. Papadopoulos et de Papasthatopoulos, apparaît déstabilisée sur le plan défensif depuis le coup d'envoi et a payé au prix fort ces errements.
8
La République Tchèque réalise un début de match rêvé, s'étant construit un break qui pourrait se révéler décisif en l'espace de six minutes. Avec 14 buts inscrits lors des éliminatoires, la Grèce est en effet l'équipe, parmi les qualifiés, ayant trouvé le moins de fois le chemin des filets lors de la phase éliminatoire...
6
BUT de Pilar pour Rép tchèque! Les Tchèques enfoncent le clou ! Rosicky oriente parfaitement le jeu sur la droite vers Gebre Selassie qui avait bien pris le couloir. Le latéral déborde avant d'adresser un centre au cordeau. La main de Chalkias n'est pas assez ferme et Pilar, entre deux défenseurs, fait preuve de détermination pour s'imposer en se jetant et faire trembler les filets !
5
Les Grecs, réputés pour leur imperméabilité défensive, viennent d'être cueillis à froid dans cette partie et vont devoir rapidement trouver les ressources pour relever la tête face à des adversaires apparaissant libérés.
3
BUT de Jiracek pour Rép tchèque! Les Tchèques font mouche sur leur première véritable opportunité ! Hübschman, à la baguette, distille une merveille d'ouverture dans le profondeur vers Jiracek. Le milieu offensif de Wolfsbourg, parti dans le dos de la défense, assure sa prise de balle avant de tromper Chalkias sur sa gauche d'une frappe du gauche précise.
3
Les Tchèques, dès les premiers instants de la partie, affichent leur volonté de tenir le ballon et de s'installer dans la moitié de terrain adverse. A l'inverse, les Grecs, fidèles à leurs habitudes, présentent un bloc défensif compact et se montrent âpres dans les duels.
1
C'est parti à Wrocalw ! L'arbitre de la rencontre, le Français M. Lannoy, vient de siffler le coup d'envoi des hostilités. Ce sont les Grecs qui ont engagé.

Au tour de l'hymne grec.

Les hymnes sont entonnés. Honneur à la République Tchèque.

Les deux sélections font leur entrée sur la pelouse d'un stade de Wroclaw majoritairement habillé aux couleurs de la République Tchèque.

Du côté tchèque, Michal Bilek a reconduit son dispositif tactique en 4-2-3-1 avec le vétéran Baros en pointe. L'ancien Lyonnais sera soutenu par un trident de qualité composé de Jiracek, Rosicky et Pilar, alors que la doublette Hubschman-Plasil sera chargée de faire régner l'ordre dans l'entrejeu. Derrière, Sivok et Kadlec officieront dans l'axe pendant que les côtés seront dévolus à Gebre Selassie et Limbersky. L'incontournable Cech tiendra lui sa place dans les buts. Le onze de la République Tchèque: Cech - Gebre Selassie, Sivok, Kadlec, Limbersky - Hübschman, Plasil, Jirasek, Rosicky, Pilar - Baros.

Au rayon des compositions, Fernando Santos a décidé de déployer son traditionnel 4-3-3. Pour pallier l'absence de Papasthatopoulos, expulsé contre la Pologne, Katsouranis officiera en défense centrale aux côtés de K. Papadopoulos, qui suppléera lui son homonyme Avram, blessé et forfait pour le reste du tournoi. En attaque, Salpingidis, décisif lors de son entrée en jeu lors du match d'ouverture, sera préféré à Ninis, alors que Fortounis prendra la place de Gekas. Dans l'entrejeu, Fotakis retrouvera une place de titulaire aux côtés de Maniatis et du capitaine Karagounis. Le onze de la Grèce : Chalkias - Torossidis, Papadopoulos, Katsouranis, Holebas - Fotakis, Maniatis, Karagounis - Salpingidis, Samaras, Fortounis.

Écrasée par la Russie lors de son entrée en lice dans cet Euro 2012 (1-4), la République Tchèque n'a pas la réputation d'une équipe basée sur une défense de fer. La Reprezentace a encaissé dix buts lors de ses trois derniers matches en phase finale du championnat d'Europe, tous perdus (3 contre le Portugal et la Turquie en 2008 et donc 4 contre la Russie en 2012). Une révolte est attendue contre la Grèce de la part de Petr Cech et de ses coéquipiers, qui n'ont désormais plus de joker dans la compétition. Un nouveau revers serait synonyme d'élimination avant l'heure pour la sélection dirigée par Michal Bilek.

La Grèce a su faire preuve de belles ressources mentales pour son entrée en matière face à la Pologne. Rapidement menés au score puis réduits à dix face à l'hôte de la compétition, les Hellènes, fidèles à leurs valeurs de combativité et de solidarité, sont parvenus à inverser la tendance pour obtenir un résultat nul méritoire (1-1), Karagounis manquant même le penalty de la gagne en seconde période. Les champions d'Europe 2004, peu considérés par les observateurs, se verraient bien une nouvelle fois déjouer les pronostics cette année. Pour cela, une victoire en ce début de soirée apparaît obligatoire face à la République Tchèque, avant de défier l'épouvantail russe lors du dernier match.

Bonjour à tous ! Bienvenue sur notre site pour cette rencontre entre la Grèce et la République Tchèque comptant pour la deuxième journée du groupe A de l'Euro 2012. Les enjeux seront majuscules pour les deux sélections qui ne sont pas parvenues à s'imposer lors de leur première sortie. L'hypothétique vainqueur de cette partie se relancera totalement dans la course aux quarts de finale alors que l'éventuel perdant pourrait certainement déjà dire adieu à ses rêves de qualification. Tous les éléments sont réunis pour assister à un choc électrique ce mardi du côté de Wroclaw !

Le coup d'envoi de la rencontre Grèce-Rép tchèque sera donné à 18h00.
Score à la mi-temps 0 - 2  
Score à la fin du temps règlementaire 1 - 2  

Pronostic : Grèce - République Tchèque

Connectez-vous pour voir les pronostics des internautes ! Vous aurez ainsi accès à la répartition des pronos 1N2 du match entre Grèce et République Tchèque.

Pronostic de MatchEnDirect.fr

LE MATCH

La Grèce a freiné l'élan de la Pologne, pays co-organisateur de l'Euro 2012, lors du match d'ouverture en concédant le nul. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure contre la République Tchèque.

L'ESSENTIEL

Grecs et Polonais se sont donc neutralisés pour ce premier match d'ouverture en se contentant d'un nul (1-1). Dominés et menés au score au cours de la première période, il a fallu attendre la 51e minute pour que les Grecs égalisent sur une réalisation de Salpingidis. Avec 1 point compteur, les Grecs doivent passer la seconde.

D'autant que les Tchèques ont plutôt mal débuté cette compétition après une sévère défaite contre les Russes sur le score de 4 buts à 1. La sélection s'est faite largement dominée de bout en bout des 90 minutes. Conséquence : les Tchèques pointent déjà à la dernière place du groupe A avec 0 points.

NOTRE PRONOSTIC : 1

Les Grecs pourraient profiter du choc des Tchèques contre la Russie pour s'imposer.

COMMENT PARIER ?

Pour parier sur le match Grèce - République Tchèque inscrivez-vous sur un site de paris sportifs et profitez d'un bonus dès votre inscription :

Commentaires

  • Téléchargez l'application pour une meilleure expérience. Les commentaires sont maintenant disponibles.

    image imag

  • En ce moment, jusqu'à 200€ offerts sur Parions Web >> Cliquez pour en savoir plus Jouer comporte des risques : isolement, endettement... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé)
  • Mar 12 jui 2012 à 21:32

    tres beau match commeme de la russie

  • Mar 12 jui 2012 à 20:53

    questce qu'ils ont manger ces polonais lol

  • Mar 12 jui 2012 à 20:52

    c'etait rentré pour la pologne ouf

  • Mar 12 jui 2012 à 20:51

    sur les derniers matchs je parlais du danemark rom33

    ils les ont obliger d'aller faire les barrages

  • Mar 12 jui 2012 à 20:51

    anous pas mal :)
    les deux premiers c'est sur, et si la Russie continue sur sa lancée c'est bon pour toi ;)

  • Mar 12 jui 2012 à 20:48

    Italie vs croatie 1
    espagne vs irlande 1
    grece russi 2

    vous en pensez quoi

  • Mar 12 jui 2012 à 20:48

    Ok piloudied :)
    Faut que j'aille voir ca ;)

  • Mar 12 jui 2012 à 20:44

    Et l'Allemagne en sec et en simple, j'hésite aussi :p
    Par contre l'Italie jsuis d'accord ils vont gagner

  • Mar 12 jui 2012 à 20:44

    sur le papier le portugal est au dessus

    mais le danemark ne réussi pas vraiment au portugal :)

  • Mar 12 jui 2012 à 20:42

    zucchero c'est ce que je pense mais j'ai de gros doutes...
    Au mieux ils peuvent arracher le nul mais c'est tout...

  • Mar 12 jui 2012 à 20:39

    je parle pas du gardien bien sur mais de la défense

    pour le gardien il y a un moment faut savoir s?arrêter

  • Mar 12 jui 2012 à 20:38

    Les gars vous voyez le Portugal ou le Danemark confirmer leur victoire?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:38

    je suis pas italien zucchero

    j'ai regarder le match en tant que parieur

    pas comme fan

    l'amour rend aveugle :)

  • Mar 12 jui 2012 à 20:37

    merci les tcheques !!! même si c'etait laborieux

  • Mar 12 jui 2012 à 20:36

    moi j'ai pas vu la même chose que vous dans le dernier quart d'heure j'ai vu une défense inexistante

  • Mar 12 jui 2012 à 20:35

    vous avez pas de gardien

    pour garder ce vieux gardien en italie ?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:32

    faudra revoir votre défense la ils ont des attaquants et qui vise bien la lucarne les croates

  • Mar 12 jui 2012 à 20:31

    sec c est mieux et mon risqué pirlo

  • Mar 12 jui 2012 à 20:30

    lol roberto mdr moquette rouge kremlin

  • Mar 12 jui 2012 à 20:29

    le H oublie pirlo contre la coatie

    en tout cas c'est mon avis

  • Mar 12 jui 2012 à 20:28

    roberto si russie gagne 360 in the pocket comme tu dis

  • Mar 12 jui 2012 à 20:27

    avec le coffre redoute moquette sur etageres lol

  • Mar 12 jui 2012 à 20:27

    demain j irai chez le tabacologue toucher mon over en nebuloni roberto et qui sait peut etre la russie aussi

  • Mar 12 jui 2012 à 20:26

    Roberto le poulpe va chanter jeudi

  • Mar 12 jui 2012 à 20:25

    c'est contre qui italie pirlo ?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:25

    comme ils ont joué l autre soir contre l espagne ça fait penser
    a la squadra de 1982

  • Mar 12 jui 2012 à 20:23

    moi aussi si la russie gagne ce soir ça me fera des munitions
    pour demain lol

  • Mar 12 jui 2012 à 20:22

    pénible ce match

  • Mar 12 jui 2012 à 20:21

    Moi Italie H 3.35 x 100 = 335 Magnifique !

  • Mar 12 jui 2012 à 20:21

    zucchero l italie a mon avis gagnera contre les croates
    et de belle maniere je pense forza italia

  • Mar 12 jui 2012 à 20:19

    pirlo c est possible mais je vais pas le jouer ce match les portugais ne m ont pas convaincu l autre fois et le danmark
    est imprévisible lol

  • Mar 12 jui 2012 à 20:18

    Roberto 100e sur Italie H ! ?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:18

    Battisti je vois portugal 1-0..

  • Mar 12 jui 2012 à 20:18

    battisti ten pense koi alor ?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:17

    pirlo je sais pas pourquoi mais ce match danmark portugal
    je le sent pas

  • Mar 12 jui 2012 à 20:17

    pirlo est battisti vous pensez quoi de mon ticket svp

    russi vs grece 1
    espagne vs irlande 1
    italie vs irlande 1

  • Mar 12 jui 2012 à 20:17

    Zucchero ! Bene Amigo ?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:16

    Battisti demain idem que toi mais avec Portugal !

  • Mar 12 jui 2012 à 20:15

    Baattisti ten pense koi d e mon ticket

    RUSSI VS GREC 1
    ESPAGNE VS IRLANDE 1
    ITALIE VS IRLANDE 1

    MISE 10 GAIN 50.7

  • Mar 12 jui 2012 à 20:14

    le poulpe ecoute la chanson de sting russian il se motive

  • Mar 12 jui 2012 à 20:14

    alors batisti kes ten pence

  • Mar 12 jui 2012 à 20:13

    Battisti tu met nul pays bas allemagne ?

  • Mar 12 jui 2012 à 20:13

    ROBERTO je vais tenter

    valladolid 2.35
    pays bas allemagne 330
    cote 7.75

  • Mar 12 jui 2012 à 20:12

    les gas donez moi votre avis svp pour allemagne italie espagn et russie merci

  • Mar 12 jui 2012 à 20:11

    Bonap je go aussi et croisons les doigts !!! ;)

  • Mar 12 jui 2012 à 20:10

    bon je vais aller manger

    a ce soir sur la russie

  • Mar 12 jui 2012 à 20:10

    alors ce que je me disais je le retire

  • Mar 12 jui 2012 à 20:09

    ils seront eliminer dès le 1er tour je pense

  • Mar 12 jui 2012 à 20:09

    oui ça paye mais pas simple sur cette euro

  • Mar 12 jui 2012 à 20:09

    Shamo plutot ^^ ok j'ai mis les russes aussi mais jle sent dur dur ce match jsp qui aura pas un vieux nul ...

qr med

Discussions les plus populaires